NewsStyle

RADICAL CHIC – trend de la saison 2017

trendtendance

Cette nouvelle était gardée secrète avant l’ouverture du salon à Paris Première Vision,  mais le motif du thème principal de Radical Chic est enfin publié dans le catalogue officiel automne-hiver 2017-2018.
L’agence russe avait reçu il y a six mois une lettre officielle de la part du conseil des experts à Paris ; cette lettre l’avait nommée l’une des sept heureuses élues, parmi les 300 participants à l’exposition internationale, pour développer les sept thèmes de la saison à venir. Pendant des mois, l’agence russe à Moscou « Sol Studio » étudiait le projet Painting One’s Own Realities. Il fallait analyser les événements sociaux et formuler leur réalisation visuelle. Le dessin « Trois Grâces » en était le résultat , composé d’éléments du thème « military » et inspiré de grandes œuvres d’art. Cela témoigne du succès et de l’appréciation du potentiel des jeunes créateurs de textile russes, d’autant plus que pendant l’exposition leur stand était très visité et avait reçu des remerciements de la part des organisateurs.


Alexandra Kaloshina est la propriétaire de ce studio à succès, en plus duquel elle a fondé plusieurs compagnies, RADICAL CHIC entre autres. De plus, elle est consultante active de mode, mère de trois enfants, et mène une vie bouillonnante entre les chers « Patriki » ( au centre de Moscou l’endroit favori des moscovites), l’Italie, la France, le Japon et la Chine.

Racontons brièvement son histoire de réussite personnelle, qui fait penser à un conte de fée.

La jeune moscovite Alexandra, diplômée de l’Université d’État de Moscou, la faculté de journalisme, choisit une voie inattendue – elle crée son propre studio de couture « SOL STUDIO ». Et ce n’était que le début, la réussite de cet atelier pendant 12 années lui a permis d’aller plus loin.

L’expérience des années passées et un agenda plein de contacts – les usines italiennes, les fournisseurs de textiles, les couturiers – lui ont ouvert les portes des grands salons mondiaux tels que Première Vision ( Paris, New York), TexWold (Paris) ou Munich Fabric Start ( Munich). Elle apprend en fréquentant les grands maîtres européens, en découvrant de nouvelles matières, en travaillant avec des clients.


Et le résultat: elle crée en 2011 le SOLSTUDIO TEXTILE DESIGN – le studio de design de textile. Et cette idée s’avère gagnante, puisque depuis sa création elle arrive à ammener ce projet au top niveau. Maintenant parmi ses clients on compte les industriels de 30 pays – les USA, la Chine, le Japon, l’Italie, la France, l’Angleterre.

La compagnie SOLSTUDIO TEXTILE DESIGN est titulaire de plusieurs prix internationaux pour son activité industrielle.

Il y a un an, le jury du prestigieux salon parisien « Première Vision » l’a nommée lauréate de la meilleure empreinte européenne de l’année 2015-2016 pour son dessin « Radio de la fleur ». Ce dessin faisait partie et était la suite logique de la tendance « Radical Chic » poursuivie par le studio depuis un certain moment déjà. Ce foulard lui permet de rivaliser pleinement avec les fameux carreaux de Hermès.

La philosophie de Alexandra Kaloshina est simple : par cet accessoire de chic on effectue une transformation entière de l’image du costume, en la modifiant et en apportant des accents intéressants. Les dessins de Radical Chic sont des vraies créations d’art, ils sont parlants, originaux, légèrement coquets et très bohémiens.

Les foulards Radical Chic sont trouvables dans les boutiques Bosco et dans les duty free shops « Aéromar » d’Aéroflot. A part les deux boutiques propres de la créatrice, on voit ses produits dans tous les grands magasins de Moscou ,le GUM compris, partout en Russie et dans 30 pays étrangers.


Aujourd’hui, les foulard sont imprimés en Russie. Il y a un mois et demi, Alexandra Kaloshina avait lancé sa propre production – une imprimerie sur coton synthétique. Auparavan, Alexandra travaillait avec une usine en Italie qui effectue aussi des contrats pour Valentino et Yves Saint Laurent. L’ étape suivant est l’acquisition de machines pour pouvoir imprimer sur le soie. Ce n’est pas un investissement négligeable mais un investisseur a déjà été trouvé.

A Moscou, Alexandra Kaloshina s’investit d’avantage dans le domaine éducatif. Elle organise régulièrement des master classes pendant lesquelles elle parle des tendances actuelles dans l’industrie textile.

On se demande comment cette belle femme radieuse , élégante et positive, arrive à combiner travail, famille et voyages dans le monde entier!

Quelques soi la réponse, mais une chose est certaine – l’avenir de la Russie appartient à ceux et celles prenant exemple sur elle !

texte
TATIANA STOLYAROVA

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.