DéfiléNews

YANINA RUSSIAN COUTURE

Le Ballet. C’est dans cet art que l’âme russe se manifeste dans toute sa mélancolie, sa pureté et sa noblesse. Pour sa nouvelle collection de Haute couture Julia Yanina a été inspirée par le ballet classique.

Du doux pastel de la perle argentée se transformant en rose poudreux, naissent les silhouettes apaisantes des sylphides, inspirées par les danseuses-étoile russes. Devant nos yeux apparaissent des images d’Anna Pavlova, Ida Rubinstein et Maya Plissetskaia, que le talent du couturier aurait transportées au 21 siècle.
Le bal commande des matières nobles tellement familières à Julia Yanina : le tulle translucide domine le défilé, le taffetas structure les lignes de la coupe, le velours souligne les courbes du corps.

Les robes, qui composent à 100 % cette collection été, sont brodées de motifs de danseuses figées en pleine pirouette. Plusieurs allusions aux tutus classiques, sous la forme d’Odette-Odile (le Lac des Cygnes). L’ourlet noir de la robe d’Odile, décoré de plumes, laisse imaginer et admirer les heures de travail manuel minutieux qui se cachent derrière cette apparente légèreté.

«La princesse-cygne » de Mikhail Vroubel, s’anime dans le final du défilé consacré à la mariée. C’est cette image fascinante de beauté exquise, issue de la toile du peintre légendaire, qui a inspiré Yanina pour la création de sa collection. Elle est convaincue que l’aristocratie, la noblesse de l’âme, l’éducation ainsi que le bon goût et les bonnes manières des héroïnes des romans de Pouchkine, sont de nouveau à la mode. Je souhaiterais pour ma part aller même plus loin que la créatrice, car la beauté russe, synonyme de féminité, est intemporelle et donc hors des canons annuels de la mode! Merci à Julia Yanina de nous le rappeler…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.