NewsSession

EXPOSITION – THE UNTAMED EYE

Comme souvent à la Galerie, une exposition est l’aboutissement d’une rencontre, et parfois d’un soupçon de chance… Celle-ci ne manque pas à la règle.
J’ai découvert le travail de Stephanie Pfriender Stylander par le biais de sa sublime série avec Kate Moss, l’an passé à Paris Photo, un portrait de Kate était accroché parmi d’autres visuels de différents photographes sur le stand d’un confrère… J’ai d’abord été vexée de ne pas connaître cette image, puis intriguée de découvrir ce travail.
Quelques temps plus tard, j’exposais à l’AIPAD à NY, et sur ma liste de « devoirs » figurait en première ligne de trouver la trace de cette artiste. Le hasard a voulu qu’elle passe à ce salon. Nous avons bavar- dé quelques temps, en toute innocence, après quoi elle me dit son nom et je pus lui montrer en riant qu’elle figurait en haut de ma liste…
C’est ainsi que nous avons commencé à travailler ensemble et décidé de faire cette exposition, au moment de la sortie de son superbe livre « The Untamed Eye » (MW Editions), une monographie de son travail entre 1990 et 2006, en pleine fashion-week parisienne !
Sans doute comme moi il y a presque un an, le public aura le plaisir de découvrir cette fameuse série avec Kate Moss datant de 1992. Lorsque La Brindille débarquait en Amérique et illuminait New York ; ses portraits de stars, ses séries de mode, à l’ambiance si particulière, presque cinématographique, dont la texture n’est pas sans rappeler les meilleurs photographes portraitistes.

par Julia Gragnon

Stephanie Pfriender Stylander : « …La photographie me permet de raconter des histoires… »

STEPHANIE PFRIENDER STYLANDER SIGNERA SON LIVRE « THE UNTAMED EYE » À LA GALERIE DE L’INSTANT LE SAMEDI 29 SEPTEMBRE À 15:00 exposition du 10 septembre au 28 novembre 2018.

Diplômée de la School of Visual Arts de New York, SPS commença par assister le photographe Art Kane. Sa carrière débuta réellement au début des années 90, comme photographe de mode et portraitiste, voya- geant entre Milan, Paris et New York. « Nous étions jeunes et impatients ! A cette époque les magazines nous laissaient une totale liberté d’expression, c’était un terrain de jeu sans compromis ! »

Son style, inspiré par le Néo Réalisme italien, la Nouvelle Vague française et l’esthétique des films de John Cassavetes, devient rapidement une signature reconnaissable par cette vision cinématographique, son réa- lisme poétique et ses portraits intenses.
Stephanie Pfriender Stylander vit et travaille à NY.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.