Mon histoireNews

COACHING A LA FRANÇAISE

Ma participation au plus grand défilé de mode du monde, organisé par les Galeries Lafayette

Je m’en rappelle comme si c’était hier… Et pourtant, c’était il y a déjà presque 8 ans. Un Lundi matin, alors que je commençais doucement une nouvelle semaine de travail, j’ai reçu un coup de fil particulier d’un certain Gérard. Si j’avais su en me levant ce matin là qu’une belle aventure allait s’offrir à moi ! Gérard était le responsable évènementiel des Galeries Lafayette. Je le connaissais depuis une ouverture de pop-up store à laquelle j’avais été invitée. Nous y avions discuté et avions gardé contact depuis cet évènement.  Après avoir pris de mes nouvelles et échangé pendant un petit moment, il m’a dit qu’il avait une proposition à me faire. Connaissant ses compétences professionnelles et son parcours, je me suis de suite dit que ça allait me plaire. Et pour cause, il me proposait de participer au plus grand défilé du monde : évènement incontournable dans le milieu de la mode à cette époque. 

En 2012, les Galeries Lafayette organisaient leur 3ème édition du plus grand défilé de mode du monde. Il s’agissait d’une nouvelle édition sur le thème « La mode 24h/24 ».  Il m’a alors proposé de faire appel à mon école de mannequinant Trend & Tendance, récemment créée. J’ai instantanément accepté de le rencontrer afin de discuter de sa proposition, aussi bien challengeante que valorisante.  

La semaine qui suivait, nous nous sommes rencontrés et Gérard m’a exposé les enjeux et divers objectifs de ce défilé. Il m’avait alors expliqué que ce défilé était organisé afin de mettre en lumière des « mannequins d’un jour ». Effectivement, les mannequins de ce défilé étaient des amateurs. La particularité de ce défilé est qu’il présentait les mannequins tels qu’ils étaient dans leur vie personnelle. Pour participer au casting, les modèles devaient envoyer une photo d’eux-même reflétant à la fois leur style et leur personnalité.

L’identité et la singularité du projet me plaisaient beaucoup. J’ai alors accepté sa proposition qui pouvait être un réel tremplin pour ma carrière et pour l’évolution de ma société.

Un réel défi

S’en est suivi une période où mes émotions étaient mélangées entre stress et excitation. « Vais-je y arriver ? » Telle était la question qui résonnait en boucle dans ma tête. Je suis néanmoins toujours restée positive. Le rôle qui m’était confié était fastidieux car je ne disposais que d’une seule et unique journée afin de coacher 400 personnes. C’était presque du délire : un travail de titan, riche en émotions. Il fallait tout organiser de A à Z et comprendre l’identité que les Galeries Lafayette souhaitaient donner à ce défilé. Et le plus challengeant c’était qu’à l’époque mon équipe était constituée uniquement de trois personnes ! A savoir, une stagiaire assistante, un photographe et moi-même. C’était un vrai défi ! 

Afin de préparer au mieux le défilé et d’établir une organisation optimale, j’avais créé des groupes allant de 15 à 20 personnes. Chacun de ces derniers devait être coachés environ en une dizaine de minutes. Pas plus, pas moins. Il fallait que ça aille vite ! Marcher en rythme en se calant sur la musique, travailler son port de tête et sa posture, voilà l’enseignement que je devais délivrer aux apprentis mannequins.

Le challenge reposait surtout sur le temps imparti puisqu’il fallait leur apprendre les bases en peu de temps. Être mannequin est un réel métier : Tant d’éléments difficiles à enseigner, surtout en moins de 12 heures !

Le Jour-J

Après deux mois de préparation, le Jour-J était enfin arrivé. Les mannequins avaient alors eu la chance d’être pris en charge dans les salons de L’Hôtel Salomon de Rotschild. Cet endroit magnifique avait alors été spécialement aménagé pour l’occasion en backstage coiffure, make-up podium.

Entre 9h et 17h, j’ai eu pour mission de coacher et conseiller les 400 modèles. Pendant que je formais les uns, les autres étaient coiffés et maquillés par des équipes professionnelles. Toutes ces personnes étaient vraiment enthousiastes et avaient l’envie de donner le meilleur d’elles-mêmes.

J’ai adoré cette mission. Les mannequins amateurs étaient tous atypiques et avaient chacun leur particularités et propres styles. Ce défilé illustrait « 24h dans la mode » au travers de 4 tendances. Les participants devaient alors s’identifier à une des quatre thématiques proposées. Parmi ces quatre tendances, ils avaient le choix entre : Matin urbain, Tea Party, Cocktail Time, Oiseaux de nuit. Le défilé était mixte.  Le challenge était de m’adapter à chaque profil et aux envies de chacun. Ce jour là, j’ai coaché des ados, des adultes mais aussi des séniors ! Du teenager voulant défiler sur son skateboard jusqu’au comptable androgyne perché sur ses talons … Il y en avait pour tous les goûts ! C’était ça que j’adorais : la diversité ! Pour la petite anecdote, cet homme a d’ailleurs été repéré et a reçu des invitations pour assister à de nombreux défilés parisiens. Dans le milieu, il avait même été surnommé « Lutin en folie » … Drôle de nom qui représentait néanmoins à la perfection son coté atypique !

A la fin de cette journée de coaching, les mannequins ont défilé sur un immense tapis rouge en plein cœur de Paris. Cette performance a également été diffusée sur sur les écrans géants et retransmise en direct sur internet. Cette journée exceptionnelle leur a alors permis de vivre cette expérience unique : celle de défiler devant la presse et les photographes.  C’était un défilé qualitatif reprenant tous les codes des défilés professionnels. Ce projet a été retenu par le livre des records du monde Guinness et je n’en suis pas peu fière.

Un feedback positif

Au cours de cet événement,  j’ai représenté ma société et donc mon école de mannequinat. Le but était de transmettre mon savoir-faire et également de faire connaître nos formations. A l’issue de ce défilé, plusieurs personnes ont alors rejoint l’école de mannequinat Trend & Tendance.

Ce défilé m’a aussi amenée à collaborer avec des créateurs de mode.

Depuis ce jour la j’ai crée les liens inoubliables avec certains personnes, et ce qui est plus agréable dans cette aventure c’est la réussite de mes élèves. Pour la petite anecdote, je suis toujours en contact avec l’une de mes étudiantes devenue mannequin professionnelle. 

Par ailleurs, en tant que femme entrepreneuse, ayant sa propre société, il m’était parfois difficile de m’imposer et de négocier les termes d’un contrat. J’ai souvent eu peur de ne pas être prise au sérieux… C’est avant tout par passion que je travaille chaque jour et que je mets 100% de mon énergie dans le développement de mon agence. Mais si c’était à refaire, je ne me cache pas que j’aurai davantage osé négocier les clauses de notre contrat de collaboration.

Néanmoins, je tiens à remercier une nouvelle fois toute l’équipe des Galeries Lafayette pour leur confiance. Je n’oublierai jamais cet événement qui est le fruit d’une grande fierté professionnelle et personnelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.